03- Les Caractères spéciaux

3. Caractères spéciaux

Définition :

Anglais
character entity

Français
code alphabétique xhtml n. m.

Commande html qui permet l’utilisation de caractères réservés ou de caractères typographiques qui n’appartiennent pas au jeu de caractères ASCII standard, codé sur 7 bits, en les remplaçant par un code alphabétique défini.

Pour en savoir plus : ASCII

De nombreuses langues contiennent des signes qui n’existent pas dans la plupart des autres. Par exemple le français a une utilisation abondante des caractères accentués « é », « è », « à », « î » ou des cédilles « ç », signes qu’on ne retrouve que très peu (voire pas du tout) en anglais.

Ces caractères, dans le code source html, devraient (doivent) être remplacé par un code (les entités html) afin que les navigateurs les reconnaissent et les affichent correctement.

Voici des exemples :

Par exemple, si vous écrivez :

être remplacé

Voici le code html :

être remplacé

 

Voici les codes les plus utilisés :

Caractères Entités
é é
à à
è è
ç ç
ù ù
ï ï
î î
« «
» »
< &lt;
> &gt;
«  &quot;
Espace &nbsp;

 

Allons consulter le site :

tableau des entités

2.4 Quelques règles d’écriture du HTML

 

  1. Écrire les noms de balise en bas de casse (minuscules).
  2. Écrire les noms d’attribut en bas de casse (minuscules).
  3. Refermer toute balise ouvrante avec une balise de fin. (<h2> 2.1 Signification des acronymes <img/>).
  4. Terminer toute balise vide avec une barre oblique précédée d’une espace (<img /> et non <img>).
  5. Encadrer les valeurs d’attribut de guillemets droits.
  6. Expliciter les valeurs d’attribut (<input … checked= »checked » /> et non <input … checked>).
  7. Remplacer l’identificateur partiel NAME par ID.
  8. Assortir toute image d’un attribut ALT, même de valeur nulle.
  • L’avantage de l’UTF-8

    L’UTF-8 est aujourd’hui compris par tous les navigateurs courrants. Il permet d’encoder un nombre quasi illimité de caractères (plus de 4 milliards !).

    En utilisant l’UTF-8 dans nos pages, on s’affranchit de la conversion des caractères spéciaux en code HTML. Un « e » avec accent aigu pourra donc être écrit directement « é » et non « &eacute; » dans notre code source.

    Pour écrire nos pages en UTF-8, il faut d’abord préciser lors de leur enregistrement l’encodage souhaité. Généralement, en choisissant « enregistrer sous » dans votre éditeur de texte, vous pouvez sélectionner l’encodage. Choisissez alors « UTF-8 » !
    Sur Adobe Dreamweaver, appuyez simultanément sur les touches «Ctrl» et «J» («Pomme» et «J» sur Mac) pour afficher les propriétés de la page. Choisissez ensuite « Titre et encodage », puis choisissez « Unicode 4.0 UTF-8 » en face de « Encodage ».

    Il vous faudra ensuite, si ce n’est pas déjà le cas, préciser dans l’entête de votre page l’encodage choisi grâce à une balise Meta